Now Reading
Karine Deshayes, diva assoluta de l’Instant Lyrique !

Karine Deshayes, diva assoluta de l’Instant Lyrique !

Pour fêter son 50e concert, l’Instant Lyrique invitait hier soir la cantatrice Karine Deshayes. Une soirée mémorable qui s’est terminée par un triomphe et par plusieurs rappels. Quel meilleur cadeau que cet inoubliable moment ?

Voix homogène du grave à l’extrême aigu, diction parfaite, virtuosité à se damner, plus aucune qualité ne semble manquer à la voix de Karine Deshayes. Accompagnée par le toujours parfait Antoine Palloc, et après plusieurs mélodies de Duparc et Verdi, elle a bouleversé dans le “Ô ma lyre immortelle” du Sapho de Gounod. Puis, sans aucune difficulté apparente, la mezzo a enchaîné sur le “Ah, je ris de me voir si belle” de Faust, interprété avec un aplomb et une aisance que la meilleure des sopranos rêverait d’atteindre (et ce trille !).

Les deux arias des Capuletti de Bellini et de Maria Stuarda de Donizetti ont confirmé son statut de belcantiste hors pair : ligne vocale et legato superbes, précision des vocalises et justesse de l’ornementation. Tout simplement superbe. En dernier bis, Karine Deshayes a définitivement scotché le pubic avec un ébouriffant air d’Urbain des Huguenots.

Quelle autre cantatrice peut aujourd’hui briller au cours de la même soirée dans la mélodie, le Belcanto ou encore le Grand Opéra Français ? Qu’on lui confie vite d’autres grands rôles ! Pourquoi pas Alcina de Haendel, Valentine des Huguenots ou, soyons fous, Elizabeth dans Don Carlos (version française) ? Tout semble possible avec cette décidément merveilleuse cantatrice.

© Revopéra / Un site réalisé par Armide Créations
Scroll To Top