Now Reading
Gluck en 5 CD : une discographie idéale

Gluck en 5 CD : une discographie idéale

Après Haydn, Mozart, Haendel et Vivaldi, voici un nouvel épisode de notre série des discographies idéales, cette fois-ci consacré au compositeur Christoph Willibald Gluck !


Orfeo & Euridice
Bernarda Fink, RIAS Kammerchor, Freiburger Barockorchester, René Jacobs / Harmonia Mundi

Dans la version italienne de l’opéra, créée en 1762 à Vienne, l’inventivité et le dynamisme de René Jacobs font merveille. Choeur et orchestre sont miraculeux, Bernarda Fink bouleverse dans le rôle-titre.


Iphigénie en Tauride
Mireille Delunsch, Les Musiciens du Louvre, Marc Minkowski / Archiv

Personne d’autre que Marc Minkowski n’a élevé si haut la tragédie lyrique de Gluck, que ce soit au disque ou à la scène. Cette Iphigénie en Tauride est électrisante de bout en bout : cast au sommet, orchestre investi comme jamais.


Armide
Mireille Delunsch, Les Musiciens du Louvre, Marc Minkowski / Archiv

Même équipe qu’avec Iphigénie en Tauride, et même réussite inégalée à ce jour, emmenée par Mireille Delunsch, Armide de rêve. Minkowski et ses Musiciens du Louvre ont également publié, chez le même éditeur, Iphigénie en Aulide ainsi qu’Orphée et Eurydice, mais malheureusement pas Alceste, chef d’oeuvre pour lequel on manque d’une version de référence au disque.


Il Trionfo di Clelia
Armonia Atenea, Giuseppe Sigismondo de Risio / MDG

L’opera seria est sans nul doute le parent pauvre de la discographie de Gluck. On rêverait d’avoir des CD de qualité pour La Clemenza di Tito ou encore La Semiramide Riconosciuta. Ce Trionfo di Clelia est le meilleur opus complet du genre au disque, grâce à la direction imaginative de Giuseppe Sigismondo de Risio et au continuo inventif de George Petrou.


Gluck Italian Arias
Cecilia Bartoli, Akademie für Alte Musik Berlin / Decca

N’ayons pas peur des mots : ce disque est pour nous le grand récital jamais enregistré par Cecilia Bartoli. La diva, au sommet de sa forme vocale, y est spectaculaire de virtuosité, de brio et d’engagement (ces récitatifs !). Le programme proposé est magnifique et prouve, s’il était besoin, de l’immense qualité de l’opera seria de Gluck.

© Revopéra / Un site réalisé par Armide Créations
Scroll To Top