Now Reading
Interview avec … Théo Imart

Interview avec … Théo Imart

Lauréat du Jardin des Voix 2019 de William Christie, Théo Imart chante actuellement en tournée le rôle de Ramiro de la Finta Giardiniera de Mozart.

Faisons connaissance avec le jeune contre-ténor, toute juste âgé de vingt-quatre ans, et sans nul doute à l’aube d’une belle carrière !

À quel âge avez-vous décidé d’étudier le chant et pourquoi avoir choisi la voix de contre-ténor ?

J’ai commencé le chant à l’âge de 9 ans, mais ce n’était pas vraiment ma décision, plutôt celle de mes parents. C’est seulement après une longue expérience à la maîtrise des Bouches-du-Rhône, et avec le soutien de son directeur Samuel Coquard, que j’ai décidé à l’âge de 20 ans de me consacrer pleinement à la musique et au chant.

Avez-vous des modèles ou des artistes qui vous inspirent ?

Je me suis beaucoup inspiré des mezzo-sopranos comme Magdalena Kožená ou Joyce DiDonato.

Vous tournez actuellement avec les Arts Florissants pour le Jardin des voix. Comment s’est passée cette sélection ?

La sélection s’est très bien passée dans mon cas, et je dois d’ailleurs avouer que j’étais surpris d’être sélectionné … la joie n’en a été que plus grande. Cette tournée qui a commencé d’abord avec un important travail à Thiré, dans les jardins de William Christie, se passe extrêmement bien. Nous avons très bien travaillé dans une ambiance très amicale, ce qui nous a donné beaucoup de confiance pour la suite.

Quels rôles ou type de répertoire aimeriez-vous aborder au cours des prochaines années ?

J’adorerais aborder d’autres rôles de Mozart. Il y a un répertoire de soprano masculin chez lui qui me passionne : Cecilio dans Lucio Silla, Chérubin dans les Noces de Figaro, Idamante dans Idomeneo ou Ramiro dans La Finta Giardiniera.

See Also

J’aimerais bien sûr aborder le répertoire baroque, avec Haendel en première ligne. J’ai déjà travaillé de nombreux airs de rôles différents, et j’essaye de continuer à approfondir ce répertoire.

Est-ce important pour vous et pour votre voix de chanter avec des instruments d’époque ?

Plus que pour moi, les instruments d’époque sont importants pour l’écoute. En effet, la balance entre l’orchestre et les chanteurs est tout autre par rapport à celle que l’on a avec un orchestre sur instruments modernes. Cette couleur que nous donne l’orchestre des Arts Florissants apporte au public une expérience bien plus réjouissante.

Avec quels artistes aimeriez-vous travailler ?

Il y a de nombreux artistes talentueux avec qui j’aimerais travailler que ce soit des chanteurs, des metteurs en scène ou même des chefs. Mais pour l’instant je préfère ne pas m’avancer et continuer le travail fabuleux que nous avons mis en place pour La Finta Giardiniera.

Scroll To Top