menu

recent

Contact

Mozart est le compositeur favori des amoureux du classique !

Shares

Voici la suite des résultats de notre enquête sur le public de la musique classique ! Alors que notre premier article visait à quantifier et décrire ce public – qui regroupe, des amateurs aux aficionados, environ 9 millions de personnes en France – , nous vous présentons ici une analyse des goûts musicaux en termes de compositeurs du public de la musique classique.

Dans le questionnaire de l’enquête, nous demandions à chacun de noter de 1 à 10 chaque compositeur, selon son degré d’appréciation, ou d’indiquer si le compositeur lui était inconnu. Vingt noms de compositeurs les plus représentatifs possibles étaient proposés, appartenant à différentes époques et différents styles musicaux. Bien entendu, d’autres choix auraient été envisageables.

Le degré de connaissance varie de 84% pour Monteverdi à près de 100% pour Vivaldi et Beethoven

Parmi les compositeurs proposés, et pour le public de la musique classique, le taux moyen de connaissance est de 94%. Celui-ci dépasse 95% pour la moitié des compositeurs cités, et n’est en-deçà de 90% que pour trois compositeurs : Monteverdi, Purcell et Fauré.

Par ailleurs, le taux de connaissance varie naturellement avec le degré d’implication du public dans la musique classique, que nous avons réparti en cinq catégories (voir définitions). Chez les amateurs, le taux moyen de connaissance est de 86%, alors qu’il atteint 98% chez les aficionados. Pour les amateurs, le taux de connaissance est très variable selon les compositeurs, il s’étend ainsi de 60% pour Purcell et Monteverdi à près de 100% pour Vivaldi ou Beethoven. A l’inverse, sans surprise, pour les aficionados, le taux de connaissance de chacun des compositeurs approche 100%.

Mozart, compositeur préféré … et de loin !

Mozart est le vainqueur incontesté de notre palmarès, avec une note moyenne d’appréciation de 8,6/10. Il devance respectivement Verdi, Beethoven et Bach, seuls trois autres compositeurs auxquels le public de la musique classique donne une note moyenne d’appréciation supérieure à 8/10. En bas de classement, avec des notes inférieures à 7/10, on retrouve des compositeurs pour lesquels les degrés de connaissance sont les plus faibles (Purcell, Monteverdi, Fauré par exemple), ainsi que Debussy et Wagner, plus connus, mais moins consensuels.

Wagner est le compositeur le plus discriminant…

Si l’on s’intéresse à l’étendue des notes données à chacun des compositeurs, on observe de fortes disparités. Wagner est ainsi le compositeur présentant l’étendue des notes (ou écart-type) la plus élevée, ce qui montre une très forte divergence des opinions : une partie du public le vénère, une autre le déteste.  Ainsi, si 20% du public a attribué la note de 10/10 à Wagner, près de 40% du public lui donne une note en dessous de 5/10, cette proportion de mauvaises notes n’étant atteinte pour aucun autre compositeur.

Dans une moindre mesure, Monteverdi, Debussy et Purcell sont également peu consensuels, avec une variabilité des notes assez élevée. Toutefois, à l’inverse de Wagner, ces trois compositeurs déclenchent moins les passions : seuls moins de 10% du public leur attribuent une note de 10/10, et environ 20% une note inférieure à 5/10.

… alors que Mozart fait l’unanimité

Compositeur préféré du public de la musique classique, Mozart est également celui qui déclenche la plus grande unanimité avec une dispersion des notes très faible. Ainsi, 50% du public lui attribue 10/10 (score inégalé), seulement 10% du public une note en-dessous de la moyenne. Bien que très appréciés, Verdi et Beethoven ne déclenchent pas une telle unanimité.

Enfin, certains compositeurs comme Haydn et Schumann, plutôt moins appréciés que la moyenne (voir graphique ci-avant), déclenchent plutôt l’unanimité « contre eux » : peu de personnes déclarent adorer ces musiciens, et le public leur attribue plus fréquemment que pour les autres compositeurs une note « moyenne » autour de 6/10 ou 7/10.

Wagner séduit plutôt les hommes et les aficionados … soit exactement l’inverse de Vivaldi

Si l’on s’intéresse aux notes moyennes selon les caractéristiques de public (âge, sexe, diplôme, degré d’implication), trois compositeurs présentent des profils très éloignés :

  • Pour Wagner, les notes moyennes sont plus élevées chez les hommes, les plus diplômés et atteignent leur maximum chez les aficionados ;
  • Pour Vivaldi, on observe exactement le phénomène inverse. Compositeur plus « populaire », Vivaldi présente les notes les plus élevées chez les amateurs et les moins diplômés ;
  • Enfin, pour Mozart, les notes moyennes sont quasiment les mêmes, quel que soit le type de public. Fait intéressant et unique au sein du panel : les notes attribuées à Mozart sont invariables selon le degré d’implication du public, des amateurs aux aficionados.

Vous pouvez télécharger dans ce fichier les notes moyennes pour l’ensemble des compositeurs, par type de public.

 

 

enquête revopera



"Des occasionnels aux aficionados, le public de la musique classique : 9 millions de personnes en France"
Retrouvez tous les résultats de l'enquête Revopéra !

facebook

Facebook Pagelike Widget

twitter

Top