Now Reading
Un très bel hommage à l’Opéra de Mozart par Le Palais Royal

Un très bel hommage à l’Opéra de Mozart par Le Palais Royal

« Giocoso » – Airs et extraits d’opéras de Mozart
Paris, Salle historique du Conservatoire, 3 mars 2020

Photo : Nabil Belhad

Dans la magnifique Salle historique du Conservatoire du 10e arrondissement de Paris, là même où Berlioz créa sa Symphonie fantastique ou encore Harold en Italie, l’ensemble Le Palais Royal proposait ce mardi un concert autour des opéras de Mozart. Organisé tel un pasticcio, avec intrigue et costumes, le spectacle inclut plusieurs airs et duos des derniers opéras de Mozart, pour l’occasion chantés en français. Une hérésie ? Pas du tout : il ne faut pas oublier que c’est dans la langue de Molière que le public français a découvert l’œuvre du compositeur autrichien au 19e siècle. Les traductions renouvellent l’écoute de ces morceaux très connus, et permettent au public de suivre l’action sans difficulté.

Un superbe trio de solistes

Le spectacle de ce soir est l’occasion de découvrir trois jeunes et talentueux chanteurs. En Reine de la nuit, la soprano colorature Julie Mathevet est superbe de précision et d’investissement ; elle est par ailleurs magnifique de tendresse dans le trio « Soave il vento » extrait de Cosi fan tutte. La mezzo-soprano Charlotte Mercier incarne quant à elle un vibrant Cherubino et une pétulante Dorabella, sa voix se mariant parfaitement dans les ensembles avec celles de ses deux collègues. Enfin, le baryton Laurent Deleuil est renversant de présence en Don Giovanni et en Comte ; il faut ainsi écouter la précision des vocalises à la fin du terrifiant « Hai già vinta la causa » des Noces de Figaro.

See Also

Au pianoforte, Orlando Bass propose en ouverture une très belle improvisation autour de l’Ouverture de La Clémence de Titus ; on le retrouve par ailleurs au sommet dans le dernier mouvement du 24e Concerto pour clavier de Mozart. En formation de chambre, sur instruments anciens, les solistes du Palais Royal sont parfaits, dirigés par un Jean-Philippe Sarcos toujours aussi pédagogique et intéressant dans sa présentation de début de spectacle.

Vivement le prochain concert du Palais Royal, intitulé Les derniers jours de Pompéi, en partenariat avec le Grand Palais, dans le cadre de l’exposition qui sera présentée courant 2020.

© Revopéra / Un site réalisé par Armide Créations
Scroll To Top