Pour la journée internationale de la Femme 2018, le Département des études, statistiques et prospective (DEPS) du Ministère de la Culture et de la Communication a publié son rapport annuel de l’Observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le rapport montre qu’il existe toujours dans les professions et le secteur culturels de très fortes disparités entre femmes et hommes, que ce soit pour l’accès aux postes à responsabilité, les rémunérations et, plus spécifiquement pour la culture, pour la programmation des lieux culturels.

En ce qui concerne l’opéra et la musique classique, le rapport permet de révéler l’étendue des inégalités, malgré quelques évolutions plus favorables pour certains indicateurs :

Accès aux postes de direction

  • La part des femmes parmi les dirigeants d’un établissement public du spectacle vivant (dont Opéra national de Paris, Opéra comique, Philharmonie de Paris … tous dirigés par un homme) est de 9 %. Les femmes représentent toutefois maintenant 55% des personnes siégeant dans les conseils d’administration de ces mêmes organismes, soit une très forte hausse en 3 ans (+ 26 points)
  • La part des femmes parmi les dirigeants des Opéras (*) est de 40%, soit une très forte hausse en 3 ans (+ 25 points)
  • La part des femmes parmi les dirigeants des Orchestres (*) est de 31%
  • La part des femmes parmi les aides à la création artistique dans la musique accordées par le Ministère de la Culture est de 17% en 2016

(*) Structures subventionnées dans le cadre du programme 131

Programmation

  • La part des représentations des opéras mis en scène par des femmes pour la saison 2017/2018 est de 15%
  • La part des représentations de spectacles d’orchestres dirigés par des femmes pour la saison 2017/2018 est de 3%